vanitas i bibliothèques
Le crâne est une figure fortement récurrente dans mon travail et elle n'est pas toujours liée à un sens nécrologique. Ce n'est pas le cas de "Vanitas et Bibliothèques», où l'obscurité du baroque espagnol opposé au maniérisme du s.XVI m´a marqué: Zurbaran, Ribera, Vélasquez, Valdés Leal...

Le lien entre la connaissance et la mort fait que cette dernière abandonne tout semblant de sens. Vanité des vanités -Vanites vanitatum-. Mon grand étonnement face à "Les Ambassadeurs" de Holbein le Jeune.